La valeur nutritive des insectes comestibles

Le marché est actuellement envahi de local spécialisé et de qui se sont spécialisés dans la vente des insectes comestibles, que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ou FAO présente comme une façon efficace de répondre aux besoins en nutriments des humains. Découvrez dans notre article tous les points à considérer pour vous permettre de savoir s’il la consommation d’insectes comestibles n’est qu’une tendance, ou si elle vous est réellement bénéfique.

Les sauterelles et grillons

Vous les avez normalement vus sauter dans votre cour, ou les avez-vous déjà entendus chanter la nuit. Il est donc évident que les sauterelles et les grillons ne sont probablement pas ce que vous considérez comme un dîner.

Et pourtant, une portion de 85 grammes de sauterelles crues contient entre 14 et 28 grammes de protéines. Ce qui est beaucoup pour une si petite quantité d’aliments. Cela signifie environ 30 et 60 % des 46 grammes de protéines dont les femmes ont besoin chaque jour, et entre 25 et 50 % des 56 grammes dont les hommes ont besoin quotidiennement.

Les sauterelles et les grillons sont une bonne source de graisses insaturées, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Ce qui peut aider à réduire le risque de maladies cardiaques. Ces insectes comestibles fournissent également de petites quantités de fer, mais la quantité exacte dépend de la taille de l’insecte.

Les fourmis

La consommation d’insectes comestibles est une pratique tendance et répandue en France en raison des avantages qu’elle procure. Si vous avez tendance à chasser les fourmis lors d’un pique-nique, vous devriez peut-être les inviter sur la couverture comme partie intégrante de votre repas. Une portion de 85 grammes de fourmis rouges fournit environ 14 grammes de protéines. La même portion de fourmis rouges fournit également 6 milligrammes de fer, soit 71 % des 8 milligrammes dont les hommes ont besoin chaque jour et environ un tiers des 18 milligrammes dont les femmes ont besoin quotidiennement. Les fourmis sont également une bonne source de calcium.

Les coccinelles

Les coléoptères sont parmi les plus riches en protéines, mais la quantité exacte dépend du type de coléoptère que vous mangez. Un coléoptère géant de l’eau, par exemple, fournit environ 20 grammes de protéines par portion de 85 grammes, alors que la même quantité de coléoptères terrestres fournit 13 grammes. Une portion de ver de palmier peut contenir jusqu’à 36 grammes de protéines. Comme d’autres insectes, les coléoptères fournissent du calcium et du fer, ainsi qu’une bonne dose de zinc. Les quantités exactes dépendent de la taille et de la variété de coléoptères que vous mangez.

Les autres types d’insectes comestibles

Les chenilles sont une autre excellente source de protéines et d’autres minéraux. Une portion de 85 grammes de la chenille moyenne contient 7 grammes de protéines et environ 13 milligrammes de fer. Une portion de la chenille mopane fournit entre 31 et 77 milligrammes de fer. Cependant, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, la chenille mopane fournit également environ un quart du potassium dont vous avez besoin chaque jour, ainsi que 100 % du cuivre dont vous avez besoin.

Les termites sont une bonne source de gras insaturés sains pour le cœur, et environ 49 % de leur composition corporelle contient ces nutriments bénéfiques.

Insectes comestibles : Les avantages des punaises dans l’alimentation

Ainsi, nous considérons généralement les insectes comme des parasites nuisibles que nous voulons éliminer, et les manger délibérément dans le cadre d’un repas est, un arrêt définitif pour la plupart des sensibilités de la population mondiale. Mais sur le plan gastronomique, les insectes comestibles peuvent nous être très bénéfiques à bien des égards.

80% de la population mondiale mangent délibérément des insectes comestibles. Ils sont considérés comme des aliments sains, nutritifs et savoureux. Dans la plupart des régions du monde, les insectes font partie intégrante de l’alimentation. Dans plus de 113 pays à travers le monde, les gens mangent des insectes en tant que grande partie de leur source de nourriture régulière.

Les consommateurs Français pourraient être intéressés de savoir qu’ils mangent des insectes sans le savoir. Notre gouvernement a établi des mesures en ce qui concerne les niveaux maximaux de défauts naturels ou inévitables pouvant être intégré dans l’alimentation. Il s’agit de veiller à ce que les aliments ne présentent aucun risque pour la santé. Sachez néanmoins que notre nourriture contient une certaine quantité d’insectes comestibles par gramme. On estime que chacun d’entre nous mange sans le savoir environ 500 grammes par an !

Tous les aliments transformés que vous mangez contiennent des insectes comestibles, parce que les insectes sont tout autour de nous, dans la nature et dans nos cultures. Les fruits sont endommagés par les insectes. Par exemple, les tomates peuvent incorporer vos soupes. D’autres aliments transformés comme le beurre d’arachide, les céréales et le chocolat contiennent tous une certaine quantité d’insectes comestibles autorisés qui ne présentent aucun risque pour la santé. On les mange sans même s’en apercevoir.

Mais revenons aux insectes comestibles en tant que source de nourriture intentionnelle. Les insectes sont extrêmement durables à élever, nécessitant beaucoup moins de ressources que d’autres formes d’élevage, et ils produisent moins de gaz à effet de serre. Les insectes comestibles se reproduisent à un rythme beaucoup plus rapide que le bétail et nécessitent beaucoup moins d’espace, c’est-à-dire, bien sûr, beaucoup moins d’argent pour produire.

Les insectes comestibles sont faibles en calories, faibles en gras et riches en protéines, de sorte qu’ils sont bons pour votre tour de taille. Certains des insectes habituellement consommés, comme nous l’avons vu précédemment, sont les sauterelles, les vers de farine, les guêpes, les termites, les punaises puantes, les scorpions, les araignées, les coléoptères et les fourmis.

Bien que les insectes soient comestibles, leur consommation comporte certains risques. Si vous êtes allergique aux crevettes, aux crustacés, à la poussière ou au chocolat, ne mangez jamais un insecte, car vous pourriez avoir les mêmes réactions allergiques. Même les personnes non allergiques ne devraient jamais manger d’insectes crus. Certains insectes comestibles stockent en effet des composés qui rendent les gens malades. Certains sont carrément toxiques et d’autres peuvent être cancérigènes. Soyez donc prudent. N’essayez jamais de chasser vous-même vos insectes comestibles pour en faire votre dîner ! Mieux vaut vous référer aux nombreuses recommandations des Nations Unies dans ce domaine.